L’ostéoporose

Un parcours de soin prioritaire de « ma santé 2022 ».

État des lieux

L’ostéoporose est une maladie fréquente, sous diagnostiquée et sous traitée :

  • Près de 4 millions de patients ostéoporotiques en France
  • 40% des femmes de plus de 50 ans présenteront une fracture ostéoporotique (14% des hommes)
  • Moins de 5% des patients hospitalisés pour une fracture sont orientés vers un dépistage de l’ostéoporose
  • Les fractures ostéoporotiques sont responsables d’une altération de la qualité de vie (rachialgies chroniques, déformation du tronc responsable de douleurs abdominales et de troubles respiratoires…) et perte d’autonomie (80% des patients victimes d’une fracture du col du fémur)
  • Les prescriptions d’ostéodensitométrie ont diminué de 6% entre 2011 et 2013
  • Parallèlement, on a enregistré une augmentation de 10% des séjours hospitaliers pour fracture ostéoporotique
  • Entre 2014 et 2016, l’assurance maladie a enregistré une diminution de 13% des traitements anti-ostéoporotiques

 

Dépistage et traitement

Télécharger l’affiche 

Pourtant le dépistage est simple :

  • Bilan des facteurs de risques médicamenteux et non médicamenteux
  • Notion d’antécédent de fracture pour des traumatismes de basse énergie
  • Un examen : l’ostéodensitométrie

Nous disposons de traitements efficaces :

  • Stratégies préventives non médicamenteux : mesures hygiéno-diététiques, lutte contre les facteurs de risque connus
  • Traitements médicamenteux susceptibles de réduire de 50 à 70% le risque de nouvelle fracture

Le ministère de la santé a ainsi inscrit la prévention de l’ostéoporose comme une priorité nationale, et la CNAM a instauré le programme PRADO « fragilité osseuse ».

 

Pour aller plus loin